Alerta Anticaricatura !

Dans une actualité toujours plus oppressive, une ligne est désormais tracée comme une évidence avec charge à chacun et chacune de choisir un camp, camarade (ou pas). D’un côté, la « raison » occidentale sublimée par un catho-laïcisme dévoyé en islamophobie (aussi qualifiable d’arabophobie, puisqu’elle touche indistinctement des originaires-non-pratiquants) devenue normale voire banale tant dans les milieux populaires que dans la pseudo-élite non-pensante du milieu politico-médiatique. De l’autre, le radicalisme à courte vue d’un islamo-gauchiste prompt à l’action directe quel qu’en soit le prix tant que l’ennemi réputé commun est le même, ceci parfois enrichi des expériences vaguement marxistes-léninistes de certains régimes du moyen-orient – qui pour la plupart ont également dérivé dans un nationalisme militaire et/ou autoritaire. Entre ces deux caricatures aussi floues que mensongères en présence, nous serions donc sommés de nous décider, que les choses soient claires et que la messe soit dite ? Balivernes !

Continuer la lecture

| Commentaires fermés

Journalisme, publicité : Quid de l’information ?


Tout part d’un fait divers à Béthune, vendredi 6 novembre 2015, relayé en ces termes le lendemain par la Voix du Nord :
Coup de couteau à Béthune: «J’ai crié mais personne n’a réagi» raconte un témoin. «Je ne veux pas que nous passions pour des héros, nous avons juste fait notre devoir de citoyens». Vendredi soir, Laurence Louchart et son fils Valentin, âgé de 17 ans, n’avaient pas prévu d’intervenir dans une bagarre. Ces deux Béthunois pensaient juste aller chercher de quoi casser la croûte‘.
S’ensuit un article descriptif et très factuel sur les circonstances et les faits.

L’affaire aurait sans doute pu en rester là, le courage et l’humanité des intervenants ne faisant aucun doute. Toujours est-il que leurs noms furent cités dans la presse. Et c’est alors que se met en place une double supercherie : celle d’un ‘bon samaritain’ se prénommant Jean-Claude Jeanson, pâtissier-chocolatier-traiteur de la région de Béthune à Lens, avec celle d’un journaliste dit ‘d’information’, j’ai nommé Jean-Jacques Bourdin, qui reçoit chaque matin des interlocuteurs lors d’interviews ‘chocs’ dont il a le secret sur BFM.
Continuer la lecture

| Commentaires fermés

Les échos de la fachosphère

Afin d’affiner notre perception de ce phénomène surreprésenté, essentiellement lié au web mais parfois décuplé par les médias classiques (télés, journaux, radios), nous nous baserons sur des statistiques aisément vérifiables : le nombre d’actifs des éléments dédiés (pages, profils, comptes, chaînes, etc) sur réseaux sociaux et vidéos afin de jauger la masse en présence d’une part, et d’autre part les trends google qui donnent une idée de l’évolution décennale des recherches sur des mots clés donnés.


Continuer la lecture

| Commentaires fermés

La dette : une arnaque à géométrie variable.

La dette ….
C’est à cause d’elle que les finances de la France sont plombées, qu’on ne peut plus investir dans la recherche, les infrastructures, la santé, l’éducation et la solidarité.
C’est à cause d’elle qu’on doit raboter les acquis sociaux, les retraites, la sécurité sociale, les aides sociales, qu’on doit augmenter les impôts, la TVA… installer des plans d’austérité.
Bref, comme essaient de nous le faire croire les experts « chiens de garde » d’un système capitaliste mondialisé auquel appartiennent la plupart des médias les plus courants (presse, radios, télévision), je cite : « un ménage ne peut pas dépenser plus qu’il ne gagne, sauf à s’endetter. Un jour, il faut bien qu’il rembourse ses crédits« . Faux : tout étudiant de première année en économie, dès qu’il aura commencé les cours de comptabilité nationale vous démontera cette escroquerie comptable en quelques secondes.
Mais l’Histoire nous montre aussi que la Bête « Dette » ne se nourrit pas des pays de la même manière, et qu’au détour des puissances, elle dévore les faibles et sait servir les puissants.
« Pacta sunt servanda » ne vaut pas pour tous…
Continuer la lecture

Commentaires fermés

Abstention et progression du FN ?

C’est un refrain entendu dans la plupart des grands médias les grands (et petits) soirs d’élection, dès l’heure où la communication des résultats est autorisée. Comme d’abord il faut spectaculariser la mise en scène « démocratique », on nous présente illico le perdant et le gagnant du scrutin, généralement les partis majoritaires (PS et UMP, ou l’inverse). Mais au-delà, il faut aussi meubler pour masquer cette platitude bipolarisée avec une dose grandissante de sensationnalisme : alors voilà du sang et des larmes, du scandale et de l’effroi, du pur système présenté comme « anti », oui, oui, le FN monte encore et toujours, mesdames et messieurs – à l’image de sa surreprésentation audiovisuelle depuis 30 ans, faut-il le rappeler. Seulement voilà, il ne faut pas trop culpabiliser les « braves » gens qui votent en ce sens, sous peine de quoi la rhétorique de notre régime « représentatif » (très) indirect perdrait toute saveur. Alors qui blâmer ? Qui avons-nous sous la main depuis la mi-journée ? Tandis que les chiffres de la participation tombaient tel un avertissement d’obligation citoyenne ? Vous les tenez : les satanés abstentionnistes ! L’idée suivante, pourtant tordue, est reçue dans l’instant par les esprits échaudés : c’est la faute des non-votants (sous-entendu : qui ne voteraient pas FN s’ils votaient, bien sûr, sinon ça ne marche plus !) leur faute donc si le résultat du vote n’est pas celui qu’on suppose qu’il serait – s’ils votaient, hein, voyez. Vous suivez toujours ? Bon. Alors, partons un instant du principe que cela est rigoureusement exact même sous réserve qu’un hypothétique parrallélisme des courbes puisse être trompeur, et analysons 4 types de scrutins au premier tour sur les 20 dernières années – en comparant le taux d’abstention à ceux des principaux partis (en pourcentage du total des inscrits à la date donnée) … et nous verrons si l’argument tient debout ou s’il appelle à une réflexion plus poussée.

Continuer la lecture

| Commentaires fermés