Woerth – De Maistre jouent à cache cache

Notre Ministre Eric Woerth, qui jurait il y a encore peu ne pas connaître M de Maistre, a reconnu pourtant avoir soutenu sa candidature pour l’obtention de la légion d’honneur.

Rien ne va plusVivant dans le déni perpétuel et quasi-intenable de ce qui lui est reproché, les preuves s’accumulant, il faut attendre l’arrivée de documents clairement accusateurs pour voir poindre de sa part des explications génées et alambiquées, qui ne font que renforcer un peu plus les doutes. Hors, c’est tout de même ce ministre là qui va nous demander des efforts sur notre durée de cotisation pour les retraites, qui est le garant de la justice sociale, en particulier de la chasse à l’évasion fiscale.


D’ailleurs, monsieur De Maistre s’adressant à Mme Bettencourt, semble parfaitement savoir de qui il s’agit, lui…. :

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Mediapart a fait l’inventaire des recontres entre Woerth et De Maistre, à partir
des documents auxquels ils on eu accès ou de comptes-rendus d’audition publiés par d’autres médias. La liste n’est pourtant pas complète, des déjeuners n’ont pu être précisément datés, ainsi que des réunions du Premier Cercle. Mais depuis 2006, Patrice de Maistre et Éric Woerth, alors trésorier de l’UMP, ont bien entretenu des relations constantes.

29 septembre 2006. Patrice de Maistre adresse une note à André Bettencourt sur les possibilités de financement de l’UMP pour la campagne présidentielle de 2007. Elle commence ainsi: «Suite à la réunion que j’ai eue avec Monsieur Eric Woerth…»

19 janvier 2007. Rencontre des deux hommes dans un café. Le sujet en est une remise d’argent pour financer la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy.

7 février 2007. Rencontre des deux hommes dans un café.

12 septembre 2007. Déjeuner.

19 septembre 2007. Réunion à Bercy pour dépatouiller le cas d’un contribuable «associé» à de Maistre.

20 septembre 2007. Rencontre par rapport à la situation professionnelle de Mme Woerth (elle sera embauchée par la société Clymène, que dirige M. de Maistre, en novembre 2007).

9 novembre 2007. Réunion à Bercy pour aider un contribuable «associé» à de Maistre.

23 janvier 2008. Remise par Éric Woerth de la Légion d’honneur à Patrice de Maistre.

31 janvier 2008. Dîner Woerth et son épouse avec Liliane Bettencourt et Patrice de Maistre.

19 juin 2008. Dîner du couple Woerth avec Liliane Bettencourt et Patrice de Maistre.

11 février 2009. Patrice de Maistre dîne dans l’appartement privé des Woerth, à Bercy.

27, 28 ou 29 octobre 2009. Éric Woerth et Patrice de Maistre visitent le futur auditorium André Bettencourt dans le nouveau bâtiment de l’Institut.

4 mars 2010. Patrice de Maistre demande à Liliane Bettencourt de signer trois chèques à l’attention d’Éric Woerth, Nicolas Sarkozy et Valérie Pécresse.

Juin 2010. Rencontre Woerth-de Maistre pour parler de la présence de son épouse qui devenait intenable à son poste chez Clymène

Malgrès tous ces entretiens avérés, il prétend encore ne connaître qu’à peine M De Maistre, juste de nom, de réputation, croisé rapidement à quelques cocktails mondains …

Que penser d’un ministre de la République qui traîne autant de scandales derrière lui (et on n’a pas encore développé la seconde affaire qui va poindre, l’affaire Wildenstein), qui refuse de démissionner, qui est défendu par son parti malgrès de l’intenabilité de sa position et soutenu à bout de bras par un président que le doute n’épargne pas ?

Les commentaires sont fermés.